Le théâtre est indissociable de l'improvisation, car dans chaque exercice, chaque sketch, il y a toujours une part d'impro.  En revanche, quand on s'implique dans une pièce de théâtre, l'improvisation est moindre, sauf en cas de trou de mémoire !

Alors, entre le fait d'avoir de bons réflexes en cas de trou, prendre confiance en soi, et tout simplement avoir le plaisir d'interpréter toutes sortes de personnages, j'enseigne le B à Ba de l'impro dans mes ateliers. Il faut dire aussi que je prends également des cours de mon côté à Toulouse avec La Bulle Carrée... quelques images ci-dessous...

 

impros avr 2015 (6)_resizedimpros avr 2015 (14)_resizedSAM_2333_resized

Avec les jeunes à partir de 9 ans, j'organise des mini matchs d'impro en cours en fin de saison, ce qui me permet d'évaluer leur progression. Quel plaisir de constater qu'ils sont plus à l'aise qu'en début de saison (heureusement d'ailleurs !), que les idées fusent, qu'ils arrivent à contenir leurs rires et se mettre dans la peau de personnages aussi variés que surprenants !

Comment je fonctionne ?

Selon l'expérience et l'âge des élèves, je forme (avec des petits papiers tirés au hasard pour que les mêmes ne se mettent pas systématiquement ensemble) 2 groupes de 2 ou de 3 jeunes assis de chaque côté de la scène. Je joue l'arbitre. Et pour chauffer l'ambiance (car je suis aussi chauffeur de salle dans ce cas précis !), je présente l'équipe "BLEUE !!!!" et l'équipe "ROSE !!!" au public. Le public, qui a dans les mains un carton bleu et un carton rose afin d'élire son équipe favorite à chaque fin d'impro.

Je précise s'il s'agit une improvisation COMPAREE (chaque équipe joue tour à tour) ou d'une improvisation MIXTE (1 membre de chaque équipe. Les autres peuvent entrer si nécessaire). Je lis un sujet au hasard (j'ai préparé plein de cartons avec des sujets) et les joueurs se concertent 20 secondes. Et TOP ! c'est parti !